Filtrer par
Date

Qu’importe le projet que vous souhaitez mettre en œuvre, sa réussite dépendra de la qualité de votre business plan. Cette formation aidera vos collaborateurs à formaliser l’offre de produits ou de services qu’ils vont lancer. Etudier le marché, les cibles, les concurrents, la stratégie marketing et commerciale, les ressources humaines et matérielles nécessaires à la réussite du projet, prévoir les financements et établir les budgets prévisionnels sur 3 ou 5 ans. Un Business Plan permet de crédibiliser un projet quel qu’il soit. Sa réussite dépendra de la qualité de sa préparation. Cette formation sera le guide de vos collaborateurs pour construire étape par étape un Business Plan fiable et complet. - Formalisez votre offre - Etudiez le marché - Pensez commercial et rh - Prévoyez les financements - Etablissez les budgets

Lieu
Durée
Présence

Distanciel

30 € TTC Soit 36 € HT

Comprendre le Business Model pour piloter l’entreprise Déterminer l’offre proposée à ses clients ou Customer Value Proposition Servir au mieux ses clients par une organisation et des processus adaptés (Business Design) Piloter le Business Model au travers d’un Monitoring System associé Exercice : application à un cas pratique § Concevoir le Monitoring System Choisir les indicateurs d’alignement pour piloter son Business Model Mettre en adéquation le management et le pilotage de l’entreprise : - les instances de décision de l’entreprise - les processus de décision de l’entreprise - les missions et fonctions des collaborateurs de l’entreprise Motiver ses différents partenaires Concevoir des tableaux de bord simples et cohérents Mettre en place les outils de Monitoring § Capitalisation et conclusion.

Lieu
Durée
Présence

Présentiel

1 600 € TTC Soit 1 920 € HT

Améliorer la rentabilité du cabinet Les principes qui gouvernent la rentabilité du cabinet d'avocat Les leviers permettant d’agir sur la rentabilité Illustrations concrètes Associer développement et rentabilité dans la durée Choisir ses clients et ses dossiers La rentabilité et la gestion de la relation client La rentabilité et la distribution du travail dans le cabinet La rentabilité et la facturation La rentabilité et les procédures internes du cabinet Développer une stratégie de prospection Entamer une réflexion prospective Identifier le potentiel de développement du cabinet Mettre en œuvre une stratégie de prospection Utiliser Internet et les outils de communication à la disposition des cabinets Focus sur les nouvelles règles de publicité des cabinets d'avocat Convaincre les prospects Mettre au point le discours du cabinet Mettre en œuvre une stratégie spécifique pour les nouveaux clients Cas pratique : définir le fonctionnement du cabinet et le discours client Fidéliser et développer le chiffre d’affaires des clients existants Renforcer la relation client Mieux connaître ses clients et leurs attentes Mesurer et augmenter la satisfaction des clients Former et informer ses clients Identifier et exploiter les foyers de facturation additionnelle Pratiquer le « cross-selling » Illustrations concrètes

Lieu
Durée
Présence

Distanciel

750 € TTC Soit 900 € HT

Le professeur Louis H. présentera, à travers cette journée, les concepts fondamentaux de l’analyse stratégique appliquée à un contexte international : Les concepts clés de la stratégie d’entreprise § Panorama historique, de Sun Tzu à la stratégie Océan Bleu § Les grandes écoles de pensée en stratégie § Les principaux modèles à maîtriser Les fondements de la stratégie en environnement international § Mondialisation et stratégie § Porter face aux défis de l’internationalisation § Les grands enjeux des principaux marchés en 2015 Case study § Cas pratique en sous-groupe sur le positionnement stratégique d’une entreprise dans un contexte international. § Mise en perspective sur le positionnement stratégique des entreprises sur de nouveaux marchés / sur les marchés internationaux. § Capitalisation et conclusion.

Lieu
Durée
Présence

Présentiel

1 600 € TTC Soit 1 920 € HT

Veille et intelligence économique Définitions : § veille vs. Intelligence économique Pratiques des entreprises en la matière L’intelligence économique en contexte international § Les fondements théoriques de la stratégie concurrentielle Les principes, les piliers, le processus et les principales étapes clés Définitions et liens entre politique, stratégie et tactique De la vision stratégique à la mise en oeuvre opérationnelle La pensée militaire en matière de stratégie § Définir une stratégie adaptée à son entreprise Les 36 stratagèmes : la voie des Chinois ou penser autrement pour surprendre et ne pas se laisser surprendre La stratégie du challenger : trouver sa place auprès des leaders Entrer sur un marché déjà occupé par des acteurs légitimes sans se faire refouler La stratégie du leader : Imposer sa volonté aux challengers Limiter la portée des attaques des nouveaux venus § Mettre en oeuvre sa stratégie Les différents types de marché selon les concepts stratégiques Etablir sa légitimité Agir sur ses concurrents § Capitalisation et conclusion.

Lieu
Durée
Présence

Présentiel

1 600 € TTC Soit 1 920 € HT

1 - Dans quel contexte s’inscrit le tableau de bord ? La grande variété des tableaux de bord. Les 3 rôles d’un tableau de bord. Un point clé : l’objectif. 2 - Quelles sont les caractéristiques d’un bon tableau de bord ? Les facteurs clés d’un bon tableau de bord. L’importance du fond et de la forme. Le pack des bonnes pratiques et des pièges à éviter. Par groupe, élaboration d’un autodiagnostic du bon tableau de bord. 3 - Comment piloter la création de valeur dans ses tableaux de bord ? La véritable nature de la création de valeur. La création de valeur pour les différents acteurs du processus. Les indicateurs de création de valeur. 4 - Quelles sont les étapes pour mettre en place un tableau de bord ? La méthode DÉFI des indicateurs de performance. La méthode DÉFIER des indicateurs de pilotage. Atelier : examen de tableaux de bord en groupe. 5 - En pratique, comment construire « mon » tableau de bord ? De façon personnelle, chacun définit son objectif, détermine comment le traduire concrètement et construit son tableau de bord.

Lieu
Durée
Présence

Présentiel

1 380 € TTC Soit 1 656 € HT

1 - Qu’est-ce vraiment qu’un business plan? Un business plan n’est pas un executive summary. Approche globale et approche financière. Budget, compte de résultat prévisionnel et plan d’affaires. Outils : business plan global pour la création, business plan financier pour l’évaluation. Réflexion : contexte et objectif propres à chacun. 2 - Quelles sont les étapes indispensables pour élaborer un business plan global ? Présentation réussie : le bon dosage : classique, original et un zeste de recul. Le monde extérieur : les possibilités du marché et les armes de la concurrence. Le monde interne : stratégie de l’entreprise et objectif du projet. Organisation : les équipes, le montage juridique. Atelier : plan type d’un business plan. Atelier individuel : les premiers axes à articuler. 3 - Quelles sont les étapes indispensables pour construire un business plan financier ? Incidence du contexte sur les aspects financiers de départ. Estimation du chiffre d'affaires d'après les données produit/service/secteur d'activité. Règles d’or de la prévision. Les secrets de fabrication d’un compte de résultat prévisionnel sur 3 ans. L’anticipation des besoins de financement. Les questions liées à la valorisation et la sortie des investisseurs. Cas pratique : le business plan de « Newco ». 4 - Comment élaborer mon business plan ? Les grandes lignes de mon projet… et les premiers détails. Les hypothèses optimistes, réalistes, prudentes, leur prise en compte pour évaluer les produits. Le premier recensement des charges. La liste des questions à poser et à se poser. Un point sur les étapes. Atelier individuel de mise en pratique.

Lieu
Durée
Présence

Présentiel

1 € TTC Soit 1 € HT

1 - Quelle est la logique de la gestion budgétaire ? Articulation et liens avec la comptabilité. Budget CAPEX ou OPEX ? Schéma et différentes étapes du processus budgétaire. Le jeu des différences OPEX /CAPEX. 2 - Comment élaborer mon budget ? Les règles d’or de la bonne prévision. Les budgets opérationnels. Les budgets d’investissements. Le point mort budgétaire. Cas pratique : construire le budget d'un service à partir de chiffres antérieurs, puis réactualisations et nouveau budget. Mettre en place des tableaux de bord ACTION. Facteurs clés d'un bon tableau de bord. Un point clé : l'objectif ! La méthode DÉFI des indicateurs de performance. Ratios financiers les plus pertinents (DSO, ratio stock, EBE...). Cas pratique : la check-list du bon tableau de bord. Grille d'autodiagnostic d'un bon tableau de bord. Cas pratique : visualiser et interpréter des tableaux de bord budgétaires, leurs points forts et points faibles. 3 - Comment suivre mon budget ? La notion de contrôle budgétaire. À quelle fréquence suivre mon budget ? Analyser et interpréter les écarts. « Re-prévisions » ou la remise en cause du budget initial. Actualisation, version 2… Cas pratique : à partir d’un état budgétaire, analyse des écarts et recommandations.

Lieu
Durée
Présence

Présentiel

1 380 € TTC Soit 1 656 € HT

1 - Comment décrypter le vocabulaire financier ? Les gros mots : EBITDA, EBIT, amortissements, provisions. Outil : « Le vocabulaire de survie ». Jeu : rainstorming financier. 2 - Comment lire un compte de résultat et un bilan ? Les familles de résultats. La méthodologie de lecture d’un compte de résultat en 7 étapes. La méthode des « pavés ». Cas pratique : les comptes annuels de la société « Amélie ». 3 - Quel est l’impact de décisions quotidiennes sur le centre de profit ? La logique résultat et la logique cash. La trilogie des flux de trésorerie. Les indicateurs clés. Cas pratique : la PME de mon cousin. Jeu : que se passe-t-il si je... ? Atelier de réflexion : quel lien avec la stratégie ? Le développement commercial ? L’innovation ? Les investissements ? 4 - Comment analyser ses coûts ? Les classes de coûts analytiques. Mini-cas : le camion de glaces. Cas pratique : la production de clés USB rouges et vertes de capacité inégale ; comment intégrer la maintenance des lignes de production ? 5 - Comment suivre ses coûts ? L’articulation des budgets. La méthode de suivi par les écarts. Cas pratique : les écarts de la société « Florès ». 6 - Comment déterminer si un investissement est rentable ? « Un projet peut gagner de l’argent mais ne pas être rentable ». Outil sur Excel : modélisation d’un choix d’investissement. Cas pratique : allez-vous monter un nouvel atelier de fabrication ?

Lieu
Durée
Présence

Présentiel

1 € TTC Soit 1 € HT

1 - Comment aborder le sujet ? La fausse opposition entre les relations humaines et l’univers des chiffres. Communiquer en s'appuyant sur des chiffres. Les relations complémentaires et les relations symétriques. Atelier : contexte et objectif propres à chacun. Atelier : prise de parole. 2 - Quelles sont les bases indispensables pour parler finance ? Distinguer le cash du résultat. Le package lié aux résultats : EBITDA, résultat net, P&L. Le package lié au cash : DSO, CASH FLOW, BFR. Duo ou non : profitabilité et patrimoine, indépendance et solvabilité. Le choix des indicateurs. Cas pratique : la PME de la tante Anna. 3 - Défendre son projet en s'appuyant sur des chiffres Les chiffres permettent d'être factuel. Communiquer avec sa hiérarchie : présenter un reporting ; construire un budget ; commenter et analyser un tableau de bord ; proposer un investissement. Jeux de rôle adaptés à chaque situation. 4 - Impliquer son équipe en s'appuyant sur des chiffres La forme est importante : choix du support et du style. Transmettre un objectif en fonction d’une stratégie. La communication des objectifs : faire connaître, faire adhérer, faire agir. Les réponses aux objections usuelles : « plus on investit, moins j’ai d’intéressement ! », « on fait dire ce que l'on veut aux chiffres ! », « le CA augmente et la participation diminue ! » Cas pratique : présentation des comptes d’une société réelle. Réunion d'équipe : le 1/4 d'heure finance. Jeux de rôle adaptés à des situations choisies par les participants.

Lieu
Durée
Présence

Présentiel

870 € TTC Soit 1 044 € HT

1 - Quelles sont les notions de base indispensables pour un manager ? Un manager est un leader orienté finance. L’importance aujourd'hui de la finance en général et de la crise financière en particulier. Les conséquences pour le manager et son équipe. La profitabilité n’est pas suffisante pour assurer la santé financière. Jeu de l'urne : la primauté du cash aujourd'hui. Jeu du post-it : vers un management financier. 2 - Quelles sont les clés pour comprendre les conséquences financières des décisions opérationnelles ? Distinguer cash et résultat. Les clignotants de la voiture managériale.  Le P&L du manager. Le tableau cash du manager. Les actions qui ont un impact sur les indicateurs financiers. Intégrer les 2 facteurs dans son management et assurer la cohérence. Levier cash et levier résultat en adéquation avec la stratégie de l'entreprise. Cas pratique : passer du résultat au cash. 3 - Comment puis-je comprendre la stratégie de mon entreprise à travers les chiffres ? Le vocabulaire financier opérationnel : EBITDA, résultat net, cash-flow, P&L. Les éléments de performance à trouver dans le P&L. La stratégie cash à chercher dans un tableau des flux de trésorerie. Jeu des gros mots. Tests d'interprétation par groupes. 4 - Comment vais-je transmettre les enjeux financiers à mon équipe ? Transmettre à un non initié. L'alignement des objectifs collectifs et individuels. Le traitement des objections courantes sur les aspects financiers. La communication des objectifs : faire connaître, faire adhérer, faire agir. Les données financières comme outil pour donner du sens et fédérer. La réunion finance comme outil pour transmettre et stimuler. Révisions financières en groupe. Atelier " tirage au sort » : préparer les réponses à une objection de mes collaborateurs tirée au sort parmi les plus usuelles. Réunion d'équipe : le 1/4 d'heure finance.

Lieu
Durée
Présence

Présentiel

1 380 € TTC Soit 1 656 € HT

1 -  Comment jongler avec le jargon financier ? Outil " Le vocabulaire financier de survie ". Le pack des sigles indispensables : BFR, ROC, EBITDA. Jeu : brainstorming financier. Atelier : le communiqué de presse. 2 -  Comment distinguer le résultat d’une entreprise de sa trésorerie ?  « On peut avoir un bénéfice important et de gros problèmes de cash ! » Les règles du résultat et les règles de la trésorerie.  vidéo de démonstration : Résultat ou cash. cas pratique : Vous êtes responsable de la ?« PME Edgar ». 3 -  Quelles sont les étapes et la méthode pour interpréter les comptes annuels d’une société ? Méthodologie de lecture. La formation du résultat. Le compte de résultat en 7 étapes. L’état des lieux ou le bilan. Le bilan en 4 pavés. La Bonne Pioche : à partir des comptes annuels d’une PME que vous choisissez à partir d’Internet, vous formulez votre analyse personnelle. 4 -  Comment  démontrer la rentabilité de son investissement ? « Un projet peut gagner de l’argent mais ne pas être rentable ». Le calcul des charges et produits prévisionnels. Le calcul du résultat prévisionnel et du cash prévisionnel. La modélisation d’un choix d’investissement.  Le pack des sigles du connaisseur : VAN-NPV, TRI-IRR, DCRI-payback. Cas pratique : allez-vous monter un nouvel atelier de fabrication ?

Lieu
Durée
Présence

Présentiel

1 380 € TTC Soit 1 656 € HT

1 - Comment parler couramment finance ? Outil « Le vocabulaire de survie ». Jeu des gros mots. Atelier : le communiqué de presse. La culture Cash ...  incontournable ! Méthode :  Distinguer le résultat d'une entreprise de sa trésorerie. « On peut avoir un bénéfice important et de gros problèmes de cash ! ». Les règles du résultat et les règles de la trésorerie. Vidéo de démonstration : résultat ou cash. Cas pratique : vous êtes responsable d'une PME 2 - Comment lire les comptes de mes principaux clients ? Méthodologie de lecture : les étapes pour bien lire les comptes annuels d'une société. Compte de résultat « Les étapes de la formation du résultat ». Le bilan en 4 pavés. Cas de lecture PME. Cas de lecture Groupe. 3 - Comment extraire des informations essentielles d’un communiqué de presse grand groupe ? Lire le P and L. Outil : le tableau du cash-flow : apprécier la stratégie cash de l'entreprise. Les autres éléments clés financiers. Étude de cas : décrypter un communiqué de presse. 4 - Quels outils pour piloter mon activité ? Analyse des coûts et marges. Mise en place et suivi de son budget. Cas pratique : construction d'un tableau de bord 5 - Comment déterminer si un investissement est rentable ? « Un projet peut gagner de l’argent mais ne pas être rentable ». Outil sur Excel « Modélisation d’un choix d’investissement ». Cas pratique : allez-vous monter un nouvel atelier de fabrication ? Calcul du retour sur investissement ROI pour prouver la faisabilité de l'investissement. Étude de cas : montage d’un business case avec calcul TRI / IRR  et VAN / NPV. 6 - Comment vais-je transmettre les enjeux financiers à mon équipe ? Transmettre à un non initié. L'alignement des objectifs collectifs et individuels. Le traitement des objections courantes sur les aspects financiers. La communication des objectifs : faire connaître, faire adhérer, faire agir. Les données financières comme outil pour donner du sens et fédérer. La réunion finance comme outil pour transmettre et stimuler. Révisions financières en groupe. Atelier " tirage au sort " :  Préparer les réponses à une objection de mes collaborateurs tirée au sort parmi les plus usuelles. Réunion d'équipe : Le 1/4 d'heure finance.

Lieu
Durée
Présence

Présentiel

1 890 € TTC Soit 2 268 € HT

1 - Comment décrypter le vocabulaire financier ? Les gros mots : EBITDA, EBIT, amortissements, provisions. Outil : « Le vocabulaire de survie ». Jeu : brainstorming financier. 2 - Comment lire un compte de résultat ? Les familles de résultats. La méthodologie de lecture d’un compte de résultat en 7 étapes. Cas pratique : Comptes annuels de la société « Mon client ». 3 - Comment lire un bilan ? La méthode des « pavés ». Les ratios à ajouter au kit de survie financier. Suite du cas pratique : « Mon client ». 4 - Quelles sont les étapes pour calculer un cash-flow ? 2 logiques et 5 étapes. Mini cas : la PME de mon cousin. 5 - Comment évaluer la solidité financière d’une entreprise ? La menace du BFR. La formule magique FDR-BFR = T comme trésorerie. Cas pratiques à partir de comptes annuels d’une entreprise en bonne santé et d’une entreprise en difficulté.

Lieu
Durée
Présence

Présentiel

1 380 € TTC Soit 1 656 € HT

1 - Pourquoi ce concept fondamental de cash-flow ? 4 enjeux fondamentaux. Le traitement des objections à une culture cash. Ne plus confondre résultat et cash. Débat : importance du cash versus le résultat. 2 - Quelles sont les notions à bien connaître en culture cash ? Le vocabulaire CASH : BFR, DSO, cash-flow, free cash-flow. Tableau de passage du résultat au cash pour nonfinancier. Tableau de passage du résultat au cash pour financier. Cas pratique : la PME « Samira ». 3 - Comment s’articulent les différents cash-flow ? La méthodologie de calcul du DSO. La différence entre cash-flow et EBE-EBITDA. Les familles de cash-flow : opérationnel, investissement, financement. La formule magique. Cas pratique : le projet P. 4 - Comment utiliser les notions de cash-flow ? Le rôle du cash-flow dans la communication financière. Le choix entre plusieurs investissements. Aperçu sur la valorisation des actifs et des entreprises. Les décisions opérationnelles susceptibles d'améliorer le cash-flow. Détermination des indicateurs de la fonction " améliorer le cash-flow  ". Cas pratique : un nouvel atelier à Juvisy. Atelier : les bonnes pratiques d'amélioration du cash-flow.

Lieu
Durée
Présence

Présentiel

1 € TTC Soit 1 € HT

1 - Comment jongler avec le jargon financier ? Outil : « Le vocabulaire de survie en français, mais aussi en anglo-saxon ». Jeu : brainstorming financier. Test : valider ses connaissances financières en 10 questions. 2 - Quelles sont les étapes et la méthode pour interpréter les comptes annuels d’une société ? Méthode « 4 ratios et une équation ». La Bonne Pioche : à partir des comptes annuels d’un groupe connu de sociétés que vous choisissez à partir d’Internet, vous formulez votre analyse personnelle ainsi qu'en binôme. 3 - Comment  démontrer la rentabilité de son investissement ? Outil : « Le business case type ». Méthode : différencier capex-opex, prévoir les cash-flows futurs et les savings, puis mesurer la rentabilité de l’investissement. Business case n° 1 - choisissez entre un financement emprunt et un crédit-bail. 4 - Comment  appliquer la dimension financière à ses décisions? Atelier de réflexion : diversité de décisions et types d’impact. Business case n° 2 - comparez un investissement en formation et l’acquisition d’un matériel informatique.

Lieu
Durée
Présence

Présentiel

1 380 € TTC Soit 1 656 € HT

§ Définir les éléments structurants de la stratégie : -Déterminer l’offre faite aux clients Choisir les indicateurs d’alignement Formaliser sa stratégie et les difficultés au sein de son « champ de bataille » Redécouvrir l’analyse SWOT : cas pratique § Travail en sous-groupe sur les valeurs délivrées aux clients Conclusion sur les conséquences sur l’organisation et le système de pilotage § Dessiner la démarche de mise en oeuvre Motiver ses différents partenaires Partager la démarche au niveau du Comité de Direction Elargir la participation aux actions de progrès à l’ensemble du personnel Mettre en place les outils de suivi de la démarche.

Lieu
Durée
Présence

Présentiel

1 600 € TTC Soit 1 920 € HT

Comprendre les enjeux et les contraintes du développement international Positionner l’entreprise dans son contexte mondial Intégrer les impacts de la mondialisation en termes géopolitiques et sociologiques, maîtriser la localisation et la dynamique des marchés export § Vérifier «l’exportabilité» de l’entreprise Recenser les points critiques d’exposition de l’entreprise Analyser les enjeux de l’ouverture internationale § Définir sa stratégie, structurer et positionner ses offres Mettre en valeur les avantages distinctifs des offres produits/services Mettre en évidence les contraintes d’adaptation Définir son positionnement stratégique et ses objectifs Établir une matrice de structuration des offres et des différentes options d’internationalisation § Sécuriser ses opérations internationales Maîtriser les risques juridiques de la négociation et de la vente à l'international Prévenir les incidents de paiement Optimiser et gérer les exigences de transport et logistique Fiabiliser les implantations et les partenariats.

Lieu
Durée
Présence

Présentiel

1 600 € TTC Soit 1 920 € HT

Introduction à la comptabilité analytique comme outil d'optimisation des performances de l'entreprise Différentes méthodes de suivi de ses coûts Coûts complets Coûts partiels Mise en pratique Détermination du seuil de rentabilité des entreprises présentes Par produit ou par service Calcul d'un prix de vente en fonction des résultats obtenus Interprétation et analyse des résultats obtenus, plan d'action Mise en place d'une méthodologie sous Excel avec automatisation des calculs

Lieu
Durée
Présence

Présentiel

1 475 € TTC Soit 1 770 € HT

1. Enjeux de la RSE et stratégie de l'entreprise évolution de la demande sociale, législative et institutionnelle : exposition aux responsabilités, aux risques et coûts annexes adaptation aux ressources naturelles concertation avec les parties intéressées mise en place d'une stratégie d'entreprise 2. Pourquoi normaliser la RSE ? place de l'ISO 26000 face aux autres normes et référentiels internationaux (Global Compact, GRI…) lien avec le SD 21000, aide à la réflexion stratégique et à la mise en place d'une démarche de progrès Exercice d'application : analyse comparative et intégration du référentiel SD 21000 et de l'ISO 26000 3. Principe, structure et lignes directrices de la norme ISO 26000 un concept et une terminologie communs avec la RSE architecture de la norme articulation des sept principes de base, questions centrales de la RSE : gouvernance, droits de l’homme, relations et conditions de travail, protection de l’environnement, bonnes pratiques des affaires, consommateurs, communautés et développement local accent mis sur les réalisations et progrès Cas pratique : relier les thèmes centraux de la norme ISO 26000 aux actions concrètes et à l’organisation pratique pouvant être ou déjà mises en œuvre dans l’entreprise 4. Mettre en œuvre et piloter sa démarche RSE réaliser une étude d'opportunité les enjeux répartis en cinq catégories hiérarchiser les enjeux en termes de risques et d'opportunités identifier et coter l'importance des parties prenantes mesurer leurs attentes définir les axes d'amélioration des relations envers les parties prenantes piloter la mise en œuvre du plan d’actions valoriser sa démarche : labels et communication externe Atelier « Mise en oeuvre d'une démarche RSE » : à partir d’un cas réel de démarche RSE issu des retours d’expériences du formateur, - identifier les enjeux - utiliser l’outil d’évaluation et de cotation des enjeux - définir les axes d'amélioration des relations entre les parties prenantes Partage d’expériences : échanges sur la démarche DD/RSE des participants et conseils pratiques du formateur

Lieu
Durée
Présence

Présentiel

1 470 € TTC Soit 1 764 € HT

1. Décoder mon environnement avec les outils de la sociologie des organisations m’inspirer des différents types d’organisation : définition et applications identifier les impacts des différents modèles de management caractériser les styles de management : Lewin, Blake et Mouton, Hersey et Blanchard Diagnostic (sociogramme) : analyser les différents types de pouvoir sur des cas de participants pour visualiser les impacts et solutions associés Autodiagnostic : caractériser mon style de management et en mesurer les effets sur les équipes 2. Utiliser les concepts clés de la pensée systémique pour analyser avec précision gagner en efficacité avec les concepts de Michel Crozier accélérer et optimiser le changement avec les concepts de Peter Senge fédérer les équipes autour de la vision avec le principe hologrammatique de Mucchielli Cas pratique : éradiquer les situations problématiques avec la méthode des « 5 pourquoi » (Senge et Scholtes) Étude de cas : réflexion sur un cas d'étude « Principe hologrammatique » (Mucchielli) et coconstruction des solutions par le groupe 3. Agir sur mon environnement : l'analyse stratégique, de la théorie à la mise en pratique Atelier « Analyse stratégique » : sur les cas proposés par les participants, pratiquer l’analyse stratégique en plusieurs étapes et coconstruire les solutions avec le groupe - étape 1 : acquérir les principes méthodologiques - étape 2 : construire la grille d'analyse stratégique de mon organisation - étape 3 : élaborer une stratégie de changement

Lieu
Durée
Présence

Présentiel

1 890 € TTC Soit 2 268 € HT

1. Identifier les critères environnementaux et sociaux dans les achats pourquoi développer une politique d'achats responsables ? la RSE déclinée dans la chaîne d’approvisionnement : achats écoresponsables, achats équitables, achats socialement responsables et solidaires loi Sapin II et loi sur le devoir de vigilance : élargissement des responsabilités des acheteurs normes achats responsables ISO 20400 et SA 8000 économie circulaire, management du cycle de vie, écoconception et innovation : des méthodes pour des produits verts Étude de cas : état des lieux des meilleures pratiques achats/développement durable dans les entreprises 2. Boîte à outils des achats responsables : cas et exemples concrets d'application charte achat : le cadre de la démarche achats responsables code de déontologie achats : droits et devoirs des acheteurs clauses contractuelles développement durable : quand et comment les établir ? questionnaires d’autoévaluation des fournisseurs : savoir les concevoir, les utiliser et les gérer comment impliquer les fournisseurs stratégiques ? audit fournisseurs et actions correctives, les meilleures méthodes : quels bénéfices ? connaître et utiliser les indicateurs achats responsables 3. Intégrer le développement durable dans ses achats cartographie des risques achats responsables par segment, surcoûts et gains grille de mise en œuvre : priorités, actions à court, moyen et long terme comment adapter ces méthodes et outils à une moyenne ou petite structure ? Partage d’expériences (social learning) : échanges autour de la mise en œuvre de plans d’actions au sein des entreprises

Lieu
Durée
Présence

Présentiel

1 € TTC Soit 1 € HT

1. Enjeux du développement durable et de la RSE définitions : s'y retrouver entre développement durable (DD), RSE, empreinte environnementale, marketing vert, achats responsables/solidaires, commerce équitable, etc. interactions entre les exigences environnementales, économiques et sociales prise en compte des parties prenantes des entreprises stratégie nationale de développement durable (SNDD) notations extrafinancières et boursières RSE, Investissements socialement Responsables (ISR) 2. Intégrer la démarche RSE dans la gestion d'entreprise motivations des grands groupes, des PME et des marchés publics référentiels et conventions internationales : OIT, Pacte Mondial, GRI… réglementations et directives européennes reporting RSE obligatoire : loi NRE et article 225 de la loi Grenelle II principales normes liées à la RSE : ISO 14001-26000, EMAS, OHSAS, SA8000 écolabels : comment s'y retrouver ? meilleures pratiques dans les grands groupes et les PME RSE, délocalisation et pays à bas coûts Étude de cas : analyser des rapports DD/RSE d’entreprises performantes 3. Mettre en pratique la RSE principaux outils DD et RSE : bilan carbone, éco-conception, reporting RSE, analyse des risques impacts de la démarche sur les fonctions de l’entreprise : achats, marketing, communication, finance, RH, qualité, R&D, environnement identifier les freins et leviers coûts de la démarche reporting NRE et Grenelle II : informations à produire, méthodologie et vérification, comment en faire un outil de valorisation de son entreprise ? mise en œuvre d’une démarche RSE : principales étapes, organisation du déploiement et clés de succès Étude de cas : analyser des démarches DD/RSE réussies en entreprise et identifier les meilleures pratiques, préparer le déploiement du reporting Grenelle II Partage d’expériences : échanges sur la démarche DD/RSE en cours ou à venir des entreprises des participants

Lieu
Durée
Présence

Présentiel

1 450 € TTC Soit 1 740 € HT

1. Référentiels en RSE et leurs exigences loi NRE, Global Compact, GRI (Global Reporting Initiative) ISO 26000 Art. 225 Grenelle II 2. Élaborer un rapport RSE/développement durable : quel processus? démarche : comment construire son rapport de développement durable ? parties prenantes : place accordée et implication enjeux et périmètre : quel est le cadre ou périmètre du reporting ? contenu et indicateurs : que faut-il dévoiler comme informations ? collecte des données : le choix du système à mettre en place règles de contrôle des engagements RSE détermination des enjeux de performance, les outils d'amélioration continue Cas pratique : identifier les parties prenantes à la RSE dans son entreprise 3. Identifier les thèmes du rapport RSE champ économique droits de l'homme conditions de travail gouvernance des organisations impact sur l'environnement relation aux consommateurs et responsabilité vis-à-vis des produits relation de l'organisation à la société dans son ensemble Cas pratique : identifier les thèmes représentant des points forts dans la démarche développement durable de son entreprise 4. Communiquer grâce au rapport de développement durable concevoir le rapport : comment en faire un outil de communication efficace ? mobilisation du personnel valoriser la démarche développement durable de l'entreprise auprès des clients ou investisseurs potentiels Étude de cas : analyser des rapports RSE/développement durable d'entreprises

Lieu
Durée
Présence

Présentiel

890 € TTC Soit 1 068 € HT

Le site Keytoform utilise des cookies. En continuant votre visite sur notre site, vous donnez votre accord à notre utilisation des cookies. Pour en savoir plus, cliquer ici.

Fermer